Album

Tri Nguyen follow spotify
Tri Nguyen Deezer
Soundcloud-Tri-Nguyen

CD “Consonnances”

Cd consonnances

Acheter l’album Consonnances

 

Dans son album Consonnances, Tri Nguyen réussit le mariage improbable de la musique ancestrale viêtnamienne et de la musique classique occidentale. Le dialogue de la cithare et des cordes témoigne de la rencontre entre les deux cultures qui ont façonné l’artiste, pianiste classique et cithariste. Pour la première fois au monde les mélodies s’interpénètrent dans des créations parfois légères et enjouées, souvent profondes et méditatives. Chaque œuvre a son histoire. Un voyage exceptionnel …

Quelques détails sur l’album Consonnances …

Plainte au Ciel d’un Soir (Khóc Hoàng Thiên), Ecole Théatrale  music-icons

Une jolie jeune adolescente se promène dans les jardins de sa demeure. Le crépuscule s’installe, elle regarde les multiples couleurs du ciel et pense à celui qu’elle a entrevu à la Fête des Fleurs, un beau jeune homme majestueux sur son cheval, à peine plus âgé qu’elle. Elle se lamente de ne pouvoir le retrouver, et rêve d’être dans ses bras sur ce beau cheval blanc dont le bruit des sabots rythme ses pensées.

 

Sérénade de la lune d’automne (Trăng Thu Dạ Khúc ), Ecole du Sud   music-icons

C’est une nuit profonde. Le vent souffle doucement et caresse les feuilles de bambou du jardin, devant le pavillon. La lune est pleine. Sa lumière argentée et soyeuse caresse les contours d’une jeune mère, resplendissante de beauté, tenant un nourrisson dans ses bras. Son époux est parti au loin. Il ne revient qu’à la saison suivante. La jeune femme regarde l’enfant dans ses bras et lui chante une berceuse mélancolique.

 

Les Gouttes d’Eau ( Lưu Thủy Đoản ), Ecole du Nord  music-icons

Un petit ruisseau coule paisiblement, l’eau chevauche doucement les quelques rochers qui sèment le fond. Il pleut légèrement mais régulièrement, les gouttes de pluie formant des petites bulles à la surface de l’eau, signe qu’elle ne s’arrêtera pas de sitôt.

 

Empereur (Ái Tử Kê), Ecole Impériale  music-icons

Troisième pièce d’une suite de huit morceaux de l’Ecole Impériale. Cent musiciens précèdent l’arrivée de l’Empereur, créant la joie des gens. L’Empereur descend de son palanquin à seize porteurs, gardé par six Eunuques en grand costume. Il apparaît devant le peuple, c’est un moment solennel et rare, les gens retiennent leur souffle, les yeux rivés sur le sol, car on ne regarde jamais le Fils du Ciel. L’Empereur avance majestueusement vers le Temple du Ciel, où il fera ses devoirs de Souverain. Une fois à l’intérieur de Temple, le peuple laisse éclater sa joie de nouveau, se mêlant avec la Danse des Dragons et des Tigres.